L’avortement (IVG) : quels risques pour une femme ?

10 janvier 2023

Quelques fois, certaines femmes ont recours à l’avortement. Les raisons de ce choix varient selon la personne et les circonstances. Quoi qu’il en soit, une telle opération n’est pas sans risques. Plusieurs évènements malencontreux peuvent survenir pendant ou après l’avortement.

Des complications cardiovasculaires

L’utilisation de substances anesthésiantes au cours de l’IVG peut aussi influer négativement sur l’organisme de la patiente. En effet, il y a de fortes chances qu’il y ait des caillots sanguins qui s’incrustent dans les veines et agissent sur la circulation. Le fonctionnement du cœur peut, lui aussi, être affecté. La prudence est donc, de mise.

A lire aussi : Quels sont les avantages inattendus de la réduction mammaire ?

Des saignements abondants

Il n’est pas exclu qu’après une IVG chirurgicale, la patiente souffre de certains maux. Les douleurs, la fièvre ou les saignements sont les plus fréquents. Ces derniers peuvent être le résultat d’une erreur de la part du chirurgien qui s’est chargé de l’opération. Une personne qui souffrirait de saignements après une IVG aurait beaucoup de mal à s’en remettre, surtout si le sang coule en abondance. Cela pourrait être une hémorragie interne. Il faudra alors consulter un nouveau médecin pour savoir la démarche à suivre et le traitement approprié.

Une fragilisation de l’utérus

Dans la mesure où une femme pratiquerait plusieurs IVG, il y a de fortes chances que son utérus soit perforé ou fragilisé. Aucune étude ne l’a prouvé jusqu’ici, mais cela pourrait poser un problème, plus tard, lorsqu’elle désirera une grossesse. En effet, un utérus fragilisé n’est pas vraiment capable de maintenir un fœtus ni de le garder jusqu’à terme. Les risques d’une perte seraient trop élevés. Pour éviter d’avoir à vivre ce genre de situation, il serait préférable de suivre minutieusement les traitements après une IVG.

A lire en complément : Quelles sont les différentes thérapies de bien être ?

Opter pour une IVG n’est pas toujours une très bonne idée. Certains organismes fragiles ne supportent pas réellement ce genre d’opération. Il faut renseigner sur les risques chez son médecin avant d’y procéder. L’autre possibilité serait de prévenir simplement la grossesse.